La MAVA est née de la passion, de la vision et de l’aventure d’un seul homme, notre fondateur, Luc Hoffmann. Le nom MAVA vient d’ailleurs des initiales de ses quatre enfants : Maja, André, Vera et Daria. Aujourd’hui, André est notre Président.

Créée en 1994 pour soutenir la conservation de sites emblématiques comme la Camargue et Doñana, la MAVA est peu à peu devenue une fondation professionnelle et un bailleur majeur pour la conservation dans le monde.

Une approche holistique

Sous la présidence d’André, notre approche s’est élargie pour inclure l’économie durable, le financement vert et l’utilisation responsable des ressources, en plus d’activités purement axées sur la conservation de la biodiversité.

Nous avons le privilège de soutenir et de travailler étroitement avec de nombreux partenaires exceptionnels afin de réaliser notre mission.

© Hellio Van Ingen

Le chemin parcouru par la MAVA au fil des ans

1947-1993

Des sites emblématiques

Entre 1947 et 1993, poussé par sa passion pour les oiseaux et les zones humides, Luc a consacré une grande partie de son temps et de son énergie à la conservation de cinq sites emblématiques.

Ces lieux uniques font partie de notre patrimoine, et leur protection continue à inspirer notre travail en faveur de la conservation aujourd’hui.

Parfois délaissés par la conservation « grand public », ils possèdent pourtant tous une valeur naturelle exceptionnelle.

1994-2007

La création

En 1994, Luc Hoffmann fonde la MAVA pour « promouvoir la protection de la nature » et consolider le soutien de toute sa vie en faveur de la conservation.

Nos débuts étaient informels. Nous nous appuyions sur la vision, l’engagement et la sagesse de Luc, ainsi que sur le Conseil de la Fondation.

La Fondation a ainsi été gérée jusqu’en 2005, date à laquelle nous avons recruté un responsable administratif et technique, ce qui a marqué la naissance de notre secrétariat.

2008-2015

La professionnalisation

En 2008, nous avons mis en place notre premier plan stratégique et avons professionnalisé la Fondation en renforçant le secrétariat et la gouvernance.

En 2010, André Hoffmann a pris le relai de son père en tant que Président, et Lynda Mansson est devenue Directrice générale, axant davantage le travail de la MAVA sur :

  • La conservation de la biodiversité et les fonctions des écosystèmes
  • La gestion et l’utilisation durable des ressources naturelles
  • Le soutien envers une communauté de la conservation solide et efficace.

Parallèlement, nos programmes Bassin méditerranéen, zone côtière de l’Afrique de l’Ouest, Arc alpin & Suisse ont été officialisés. Le programme Économie durable les a rejoints en 2012.

Nouvelle étape vers la consolidation, nous avons fusionné en 2015 avec notre partenaire d’Afrique de l’Ouest, la Fondation internationale du Banc d’Arguin (FIBA).

2016-2022

La transition

En 2016, nous avons lancé une nouvelle stratégie pour le dernier cycle de financements de la fondation, qui se terminera en 2022, et avons lancé l’unité Impact & Durabilité.

« Depuis plus de 20 ans, la mission de la MAVA est la conservation de la biodiversité. Aujourd’hui plus que jamais, notre travail doit servir l’être humain et la nature. » – André Hoffmann, Président de la MAVA

Résolument tournés vers le futur, nous cherchons à réaliser notre vision, à sécuriser les réalisations passées de nos partenaires et à garantir la continuité de leur travail essentiel.

Voir l’entrevue avec Lynda Mansson sur la fermeture de la fondation en 2022