Les opportunités de formation sont limitées ici, mais en tant qu’Européenne, je me sens parfois ridicule de diriger une équipe de personnes locales qui connaissent leur pays mieux que moi. Nous devons investir en eux, afin qu’ils puissent participer au développement durable du Cap-Vert. – Rocio, conservationniste expérimentée, qui veut surtout autonomiser et créer une prochaine génération cap-verdienne de leaders au sein de la Fondation.

MAVA Leaders for Nature Academy 2018 (c) Thibaut Branquart - grandnordfilms.com

Deux approches qui se renforcent

La MAVA soutient cet investissement de deux façons, qui se renforcent : en accueillant Rocio et Leno au sein de la Leaders for Nature Academy et en soutenant la Fondation Maio Biodiversidade (FMB) dans son développement organisationnel par le biais de l’Unité Impact & Durabilité.

Il est essentiel d’associer et d’investir dans le développement personnel, professionnel et organisationnel de l’un de nos partenaires les plus prometteurs d’Afrique de l’Ouest, mais aussi pour le futur de la société civile dans la région.

La croissance personnelle

En rejoignant la première cohorte de pionniers de la Leaders for Nature Academy, ce duo senior-junior de FMB a vu une occasion immanquable de renforcer davantage ses connaissances au cours de ce riche échange intergénérationnel entre professionnels, et de développer de nouvelles compétences de leadership.

« L’académie n’est pas uniquement une formation technique : elle aborde la prise de risques avec un groupe de personnes qui cherchent toutes à rendre le monde meilleur » déclare Rocio. « Par leadership, on entend les relations qu’on entretient, la capacité d’avoir du respect et d’écouter attentivement. Et être ouvert envers les autres nous a rendus bien plus forts. »

L’Académie encourage les participants à reconnaître divers éléments du leadership comme l’intelligence émotionnelle, ou la responsabilisation et la prise de décisions. Rocio et Leno ont découvert, à cet égard, que le développement professionnel est ancré dans la croissance personnelle.

Au début, ce n’était pas facile de parler de mes peurs et de mes faiblesses. Cela m’a fait penser fortement à mon passé, mais j’ai réalisé que personne ne me jugeait ou ne me demandait des explications. J’ai alors pris conscience que je ne devais pas avoir peur des défis à relever, et que je pouvais demander de l’aide.  – Leno

Professionnalisation

Depuis sa création en 2010, la Fondation Maio Biodiversidade a été récompensée dans sa mission de protection de la faune et de la flore uniques de Maio, et de création d’opportunités pour les populations locales – mais elle a aussi connu des difficultés, et a dû apprendre la bonne gouvernance sur le tas.

« Nous avions un Président et une personne travaillant sur le terrain… Et soudain, l’équipe a grandi, il y avait plus de projets et d’argent que nous ne pouvions gérer, et aucune structure pour aller avec » confie Rocio. « Le développement organisationnel a donc été essentiel pour gérer la complexité – soit nous évoluions, soit nous disparaissions ! »

Le développement d’une expertise en comptabilité, juridique, communications et marketing, par le biais d’un développement organisationnel formel, aide à professionnaliser de FMB, augurant une durabilité financière qui pourra garantir la continuité de son approche axée sur les communautés en premier.

Nous avons pris du temps pour l’organisation en elle-même. Nous avons créé des systèmes pour la planification et le budget, et avons mis en place des communications régulières entre les responsables de projets, ainsi que des contrats en bonne et due forme pour tout le personnel. Cela a fait une grande différence dans la façon dont nous nous organisons, travaillons et collaborons. – Leno

Plus que la somme de ses parties

Rocio et Leno sentent tous les deux la synergie puissante entre le développement personnel et organisationnel, et reconnaissent également que le succès futur est entre les mains des Cap-Verdiens. Permettre aux populations locales de réunir des données et de surveiller les plages de ponte, par exemple, a permis de réduire significativement la mortalité des tortues.

(c) FMB

Le développement personnel est bon pour moi et pour l’organisation. Je n’ai jamais autant appris dans une période aussi courte » affirme Leno. « Je crois en ce que je fais, j’aime mon pays, et je sais que je peux faire une différence, mais il faut également encourager les populations locales à agir – sans cela, nous n’avons aucune chance. – Leno

Je trouve fantastique que l’Académie soit ouverte dans ses critères de sélection. Participer à ce voyage d’apprentissage avec Leno nous aide tous les deux à nous développer professionnellement et à changer l’organisation – pour le meilleur. Cela a donné à Leno une grande confiance en lui – s’il le souhaite, il pourra devenir un excellent directeur pour FMB. – Rocio

    Retour au filtre