Créer un mouvement

Fondateur de MacherSchaft, un atelier pionnier de design et de réparation à Bâle ouvert à tous, Nicolai Diamant est passionné par les concepts de collaboration et de communauté. C’est cette croyance dans les avantages d’un comportement collectif, du partage des ressources et de l’apprentissage, qui nourrit son travail avec Circular Economy Switzerland (CES), une jeune organisation aux grosses ambitions.

« Nous guidons la transition d’une économie linéaire à une économie circulaire en Suisse en construisant un nouveau réseau d’économie circulaire à l’échelle du pays, en concevant des cadres politiques et une offre et une demande, et en créant un marché pour les produits et services de l’économie circulaire. »

Devenant rapidement le principal rassembleur et facilitateur pour tous ceux qui s’enthousiasment pour la circularité – qu’il s’agisse d’entreprises, de gouvernements ou de la société civile – CES encourage la coopération et le partage des connaissances au sein de toutes les industries et tous les domaines. Et vu le niveau élevé de consommation des ressources en Suisse, il y a de la place pour les innovations.

Les projets d’économie circulaire foisonnent en Suisse. Début 2019, une poignée d’organisations – nos initiateurs – ont lancé CES comme plateforme de coordination et d’échange afin de rassembler tout le monde et d’encourager une économie circulaire à l’échelle du pays.

Des procédures d'achats aux politiques

Sous la bannière du CES, de nombreux partenaires contribuent aujourd’hui activement au mouvement de l’économie circulaire grâce à divers projets. Citons par exemple Circular Economy Transition, qui soutient les start-ups et les entrepreneurs, et Make Furniture Circular, qui conçoit de nouveaux modèles d’activités axés sur les services dans le secteur de l’ameublement. Par ailleurs, le CES cherche à développer une meilleure compréhension de la circularité dans tout le spectre politique suisse, et deux nouveaux projets (‘Prozirkula’ et ‘die Einkäuferin’) sont axés sur la transformation des procédures d’achats publiques et privées.

« Les marchés publics municipaux peuvent potentiellement créer une énorme demande pour les produits circulaires. Le département pour l’Environnement et l’Energie de la ville de Bâle déménage dans un nouveau bâtiment – imaginez l’impact si la ville s’engageait à s’approvisionner uniquement en mobilier et équipements réalisés selon les principes de l’économie circulaire ! Si un fournisseur reste propriétaire et propose ses produits en tant que services, il a alors tout intérêt à concevoir des produits qui durent longtemps et qui sont faciles à réparer. »

Un autre projet, #MoveTheDate Switzerland, cherche à retarder le Overshoot Day (Jour du dépassement, qui est le jour où l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an), et à inspirer les consommateurs et la société au changement, en dressant le profil de « héros circulaires » : les entrepreneurs et communautés influents déjà engagés dans la circularité. Le Circular Hub aide les entreprises à se transformer pour une économie circulaire.

Aller plus loin ensemble

Nicolai a beau être un enfant de la ville, il entretient un amour profond pour la nature. Et il reconnaît que c’est une force motrice essentielle derrière son désir de créer un monde plus durable.

« J’adore la randonnée, le ski, l’escalade et l’alpinisme en hiver. La nature me ressource en énergie, et j’en ai besoin pour mon travail : créer un mouvement est bien plus dur qu’escalader des parois gelées ! »

Partant du principe qu’un début d’engagement vaut mieux que pas d’engagement du tout, CES facilite le plus possible l’adhésion au mouvement, en offrant plusieurs niveaux de participation – supporteur, plaideur, ou contributeur – afin de correspondre aux moyens et aux intérêts des individus et des organisations.

« Notre priorité est de changer les esprits. Nous avons une bonne vue d’ensemble de ce qui se passe dans le pays, ce qui signifie que nous pouvons connecter et intégrer des personnes, des projets, des secteurs et des idées. L’important est de créer un espace fertile pour l’innovation, l’action et le plaidoyer. »

CES organise également des ateliers personnalisés toute l’année, soutient les événements annuels de ses partenaires, comme SHIFT Switzerland et CE2, et enfin publie une infolettre tous les 15 jours qui rapporte les dernières évolutions en matière d’économie circulaire en Suisse.

La poursuite de la circularité a de profondes implications pour les entreprises. Dans de nombreux cas, cela signifie pour elles de passer à une offre de services. C’est un long cheminement et les entreprises ont besoin de temps pour s’adapter. Mais les opportunités sont immenses, et les exemples probants. C’est le futur de la Suisse. J’aimerais ici demander à toutes les personnes qui sont intéressées par la circularité de s’engager. Ensemble, nous accomplirons beaucoup plus que ce que nous pouvons faire seuls.

Comment Nicolai contribue-t-il à la mission de la MAVA?

En savoir plus sur comment Nicolai et CES contribue au plan d’action de la MAVA Promouvoir l’économie circulaire.

    Retour au filtre