Comment inviter les décideurs à répondre au dépassement écologique ? Leçons tirées des succès et échecs du Global Footprint Network

Depuis les années 1970, les signaux de dépassement écologique ont conduit à des appels au développement durable. Ces signaux, de la déforestation à la perte de la biodiversité, en passant par l’accumulation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, la pollution de l’eau et de l’air ou l’effondrement de la pêche, sont tous des conséquences de la demande humaine qui surcharge la biosphère. Compte tenu de ces tendances et de la menace qu’elles représentent pour le développement humain, le dépassement écologique est aujourd’hui un défi incontestable.

Même si ces tendances négatives ont donné naissance à un mouvement global en faveur de la durabilité, auquel adhèrent également les Nations Unies depuis leur Conférence sur l’Environnement Humain en 1972, les actions concrètes restent limitées. Le phénomène de dépassement, qui est à l’origine du problème, n’est encore que peu reconnu dans les débats politiques et n’apparaît que rarement dans les discours sur la durabilité. Tout cela, entre autres, fait du dépassement un sujet complexe à aborder.

Etant donné l’importance du dépassement écologique, le calcul de l’Empreinte Ecologique et, par la suite, le Global Footprint Network, ont été créés. Leur objectif est d’aider les décideurs à répondre au dépassement écologique. Quelles ont été les stratégies derrière leurs efforts de communication et les récits sous-jacents ? Que peuvent apprendre les participants à la transformation de la durabilité de ces succès et échecs ?

Avec le soutien de la MAVA via un appel à propositions pour des projets de capitalisation et de partage visant à encourager une culture d’apprentissage et à partager les leçons apprises, le Global Footprint Network a analysé ses stratégies afin d’extraire les leçons clés de leur travail. Ces leçons aideront non seulement le Global Footprint Network à trouver de meilleurs moyens de faire en sorte que le dépassement écologique soit mieux reconnu, plus pertinent et plus responsabilisant, mais aussi à informer d’autres personnes intéressées et engagées dans ce domaine.

Les leçons sont disponibles ici.

Article précédent

Retour