Que pensent nos partenaires de l’accompagnement OD ?

  Par Simon Mériaux, Manager OD, Impact & Durabilité, MAVA

Le développement organisationel (OD, organisational development) est un processus planifié, holistique (qui concerne l’organisation dans son ensemble), qui vise à accroître la santé et l’efficacité de l’organisation à remplir sa mission et assurer sa durabilité. Depuis trois années, la MAVA a fortement renforcé ses appuis OD. La fondation apporte ces appuis OD soit directement, à une vingtaine d’organisations, soit au travers de BirdLife International pour 19 organisations à la fois partenaires de la MAVA et de BirdLife. Au-delà des activités réalisées et des résultats observés, il nous importait de recueillir le ressenti de nos partenaires OD. Une étude de perception (le rapport est consultable ici) a été menée de manière indépendante par la consultante Claudia Genier afin de comprendre comment les partenaires perçoivent cet accompagnement organisationnel, ce qu’il leurs apporte et comment ces partenariats OD pourraient être améliorés.

Des partenaires globalement très satisfaits

En gardant à l’esprit les biais inhérents à ce type d’étude, il ressort néanmoins un fort taux de satisfaction générale des partenaires qui, globalement, apprécient la taille et la durée des appuis financiers, tout comme la diversité des activités éligibles (formations, achat de matériel, coûts de personnel etc.). Même si chaque partenariat est différent, les thématiques de la réflexion stratégique, de la communication et de la collecte de fonds sont celles qui focalisent le plus l’attention des organisations. La mise à disposition d’expertise externe et la prise en charge de coûts de personnel sont les contributions les plus appréciées.

Au-delà des appuis financiers

La valeur des partenariats est estimée et les trois quarts des partenaires reconnaissent pleinement la qualité, la fréquence et la transparence de la communication au travers de ces soutiens organisationnels. Le niveau de confiance, que ce soit avec la MAVA ou avec BirdLife International est élevé : 90% des partenaires sont tout à fait à l’aise pour discuter de leurs problèmes internes avec ces organisations. Le personnel dédié à l’accompagnement est apprécié pour ses qualité d’écoute, de conseil pour trouver des solutions et pour sa compréhension des contraintes locales propres à chaque contexte. Les partenaires affectionnent les appuis non-financiers tels que les conseils, le coaching et le partage d’opportunités de financements.

La réactivité et la flexibilité de ces appuis OD sont particulièrement appréciées : la vie des organisations est rarement un long fleuve tranquille et il est très utile de pouvoir adapter les partenariats en fonction des difficultés et des opportunités. La flexibilité apportée au cours de la pandémie du printemps 2020 a été parfois d’un grand secours pour les organisations.

Les effets de la pandémie et des restrictions sanitaires ont beaucoup impacté le travail et la vie des organisations. Ainsi le COVID a affecté le niveau de financement et la recherche de fonds, les interactions avec les communautés locales, les coûts de gestion, le travail d’équipe, la gouvernance et la mise en œuvre des activités de conservation.

Des résultats à obtenir dans la durée

L’accompagnement OD renforce le sentiment de confiance et de légitimité des bénéficiaires vis-à-vis d’autres bailleurs. Les principaux résultats de l’OD sont le renforcement des capacités et la stabilité des organisations. Ces organisations se renforcent, mais cela ne se traduit pas encore en croissance (plus de budget et/ou plus de personnel), en impact sur le terrain ou par de la collaboration avec les pairs. Ces impacts se concrétiseront probablement dans un second temps.

Sans grande surprise, et étant donné ces résultats, les partenaires souhaitent encore pouvoir bénéficier d’appuis OD dans les prochaines années, avec pour premier objectif de renforcer leurs capacités et approches de collecte de fonds. Cela traduit certainement une bonne anticipation de la fin des financements de la MAVA dans 2 ans, ainsi que la perception d’un besoin de renouveler les approches de fundraising dans un monde bouleversé par les conséquences économiques du COVID.

Une étude pertinente pour l’amélioration de notre approche

Au-delà des résultats premiers de cette étude, qui sont par eux-mêmes extrêmement utiles pour bien comprendre comment les partenaires vivent nos partenariats OD, l’exercice a aussi permis des discussions d’approfondissement avec de nombreux partenaires et membres de la MAVA. Il ressort le besoin de continuer nos efforts pour maintenir la cohérence interne à la fondation entre nos appuis OD d’une part et nos financements de projets de conservation d’autre part. Cette intégration entre l’OD et les programmes de la MAVA sera renforcée au cours des deux prochaines années, notamment au travers des initiatives de « learning » de la fondation. Il s’avère aussi indispensable de clarifier dans quelle mesure et comment la MAVA pourrait aider ses partenaires dans la recherche de nouveaux bailleurs. Un effort de rationalisation et de communication sur ce que peut faire la Fondation en soutien aux efforts des partenaires pour développer des partenariats avec de nouveaux bailleurs seront entrepris dans les prochaines semaines. D’une manière générale et à la lumière de la crise COVID, l’accompagnement organisationnel apparaît comme un outil pertinent et souvent incontournable pour renforcer la capacité de résilience des organisations qui évolueront au cours des prochaines années dans un environnement économique instable. Au cas par cas, la MAVA pourra poursuivre les appuis OD qui pourront vraiment bénéficier à la stabilisation de certains partenaires, de manière réaliste, avant fin 2022.

Article précédent

Retour