Apprendre et partager pour la nature – rassembler et structurer les connaissances pour les partager avec les volontaires, les experts en conservation et les futurs leaders et professionnels de la conservation

Avec le soutien de la Fondation MAVA par le biais d’une subvention pour des activités de capitalisation et de partage, l’Association Biom a renforcé son rôle de leader et de mentor de la communauté de la conservation en Croatie sur deux sujets principaux : la lutte contre le braconnage des oiseaux et le développement de jeunes talents.

« Apprendre et partager pour la nature » est un projet d’un an qui permet de partager les connaissances acquises en matière de conservation de la nature avec des publics cibles clés tels que les gardes forestiers, les jeunes professionnels, les bénévoles et les institutions éducatives et scientifiques.

 

Dans le cadre de l’activité « Former les futurs professionnels et dirigeants de la conservation », Biom a organisé un travail de terrain de 7 jours visant à partager connaissances et compétences pour 9 futurs ornithologues et a encadré 4 jeunes talents pendant 90 jours. En conséquence, les résultats suivants ont été développés :

Dans le cadre de l’activité « Soutenir les connaissances des volontaires », Biom a amélioré deux actions de surveillance scientifique citoyenne déjà existantes en organisant des conférences en ligne et en coordonnant et encadrant 10 groupes de volontaires sur le terrain dans différentes régions. Les résultats suivants ont été développés dans le cadre de cette activité :

  • Les « Lignes directrices pour la mise en œuvre du recensement international des oiseaux d’eau et de la surveillance du hibou grand-duc en tant qu’action scientifique participative » ont pour objectif de structurer davantage le projet scientifique participatif existant et d’améliorer la collecte de données. Cela permet aux volontaires de contribuer à la conservation en participant à des actions scientifiques participatives.
  • Rapports des actions scientifiques participatives de surveillance du recensement international des oiseaux d’eau et du hibou grand-duc, préparés à partir des données collectées et analysées, présentés au grand public dans le but de mieux comprendre la conservation de la nature et de mieux appliquer la science participative dans le secteur de la conservation.

Dans le cadre de l’activité « Soutenir les experts en conservation », Biom a organisé trois réunions en ligne avec des gardes forestiers travaillant dans des zones protégées afin de partager les leçons apprises et les défis rencontrés dans la lutte contre la criminalité aviaire, mais aussi de motiver et d’inspirer le travail futur. Le produit suivant a été développé :

Biom a également développé la composante de partage des connaissances du magazine de Biom « Wildlife Watch », où ils apportent une meilleure compréhension des sujets de conservation de la nature sur lesquels Biom travaille et abordent certaines questions fréquemment posées et les lacunes de connaissances identifiées lors de leurs échanges avec le grand public. Les résultats de cette activité sont les suivants :

 

Le matériel produit grâce au soutien de la MAVA continuera à être utilisé activement dans le cadre du travail de conservation de Biom et à être partagé avec leurs collaborateurs.

Article précédent

Retour

Prochain article