Un nouveau record: les Tortues caouanne aiment le Cap Vert

Chaque année, la magie se répète. Des milliers de mâles et femelles de tortues caouanne (Caretta caretta) viennent pour se reproduire au Cap Vert, troisième site mondial de nidification pour cette espèce derrière Oman et la Floride. Après l’accouplement au large, les femelles montent timidement sur les plages, durant la nuit, pour y creuser un nid et y déposer leurs précieux œufs. C’est un moment émouvant de rencontrer ces reptiles préhistoriques qui ont, pour la plupart, le double de l’âge des agents qui les protègent. Après deux mois environ, enfouis dans le sable, les juvéniles sortent et se dirigent vers la mer. S’engage alors une course pour survivre contre les crabes, les oiseaux et parfois même les chiens errants qui se délectent de ses petites tortues encore bien tendres. A ce parcours du combattant, s’ajoute parfois la difficulté de contourner les déchets marins qui jonchent malheureusement les plages. Pour les chanceuses qui parviennent à rejoindre la mer, la grande aventure aquatique commence. Elles quittent rapidement la côte et entament une période de dispersion dans l’océan jusqu’à ce que l’âge de maturité sexuelle soit atteint pour revenir là où elles sont nées et se reproduisent à nouveau.

Depuis 2014, de juin à octobre, période critique de la nidification, les équipes de Biosfera déploient toute leur énergie pour surveiller les sites de ponte sur l’île habitée de Sao Vicente et sur l’ile déserte et protégée de Santa Luzia. Il s’agit non seulement pour nos patrouilles de protéger les tortues contre les menaces naturelles ou anthropiques mais également, chaque nuit, de comptabiliser le nombre de nids et de rediriger à l’aube les femelles égarées. Un brancard a été conçu spécialement pour faciliter leur transport vers la mer en toute sérénité.

 

Cette année, nous sommes heureux ! Biosfera enregistre, un mois avant la fin de la saison de nidification, un nombre de nids absolument fantastique à Santa Luzia (5760 nids au 16 septembre 2020). Ce nombre est le plus élevé jamais enregistré depuis nos premiers suivis, et reste supérieur aux 5500 nids comptés fin octobre 2018, une année exceptionnelle pour l’ensemble du Cap-Vert.

(c) Biosfera

 

(c) Nathalie Melo
(c) Nathalie Melo

Sur l’île de Sao Vicente, de vastes campagnes de communication sont organisées pour conscientiser la population en faveur des tortues. Des spots radios sont diffusés, des panneaux d’information sont placés à l’entrée des plages rappelant la législation en vigueur, une ligne verte «SOS Tortues» incite les citoyens à dénoncer anonymement les actes de braconnage et à signaler les activités illégales pratiquées sur les plages (extraction de sable, mauvaises pratiques de pêche, présence de chiens errants…).

Enfin, sur notre site Internet, un Quizz « Que savez-vous des tortues du Cap-Vert » encourage les internautes à évaluer leurs connaissances . Vous aussi, testez vos connaissances !

Blandine Mélis, Directrice, Biosfera

 

Article précédent

Retour

Prochain article