Nouveau projet de restauration des marais salants dans la Baie de Cadix

La Bahía de Cadiz est l’un des sites pilotes inclus dans le Plan d’action sur les zones humides côtières cherchant à contrer le captage de l’eau et le développement côtier non durable et à promouvoir des solutions basées sur la nature pour restaurer les zones humides en Méditerranée. BirdLife International, SEO/BirdLife et Salarte ont récemment franchi une étape importante en commençant à restaurer des marais salants et des salines de Balbanera, une enclave emblématique de la municipalité de Puerto Real en Espagne, stratégiquement située à l’intérieur du parc naturel de la baie de Cadix et au sein du réseau Natura 2000.

Ce projet fait partie d’une initiative plus large mise en œuvre dans toute la baie de Cadix et qui analyse les services écosystémiques offerts par ces zones. L’initiative étudie également quelles solutions fondées sur la nature qui pourraient être mises en œuvre pour réduire les menaces et améliorer ces services, telles que le piégeage du carbone et la protection contre l’érosion côtière ou les inondations, en plus de la valeur accordée à la production alimentaire et au développement économique et social, tout ceci en harmonie avec la conservation de la biodiversité.

Actuellement, il n’y a que neuf salines actives dans la baie et plus de 3 000 hectares de ces systèmes traditionnels d’extraction du sel marin ont été laissés à l’abandon. Pour cette raison, le projet de restauration de cette saline est particulièrement important, car il vise à être un exemple en matière de réhabilitation de ce type de zone humide, rendant le développement économique et social compatible avec la conservation de la biodiversité, l’un des principes régissant les sites du réseau Natura 2000 en Espagne et en Europe. Il démontrera également les multiples avantages des zones humides côtières et leur rôle important dans la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité.

Article précédent

Retour

Prochain article