Une interdiction de la grenaille de plomb dans les zones humides de l’UE se rapproche

Chaque année, des centaines de milliers d’oiseaux d’eau meurent d’empoisonnement au plomb à cause de la grenaille de plomb. Depuis près d’une décennie, BirdLife et de nombreuses autres ONG internationales et scientifiques ont fait campagne contre cette menace inutile sur notre faune sauvage et, aussi, sur les humains.

Le 3 septembre 2020, une décision attendue depuis longtemps est presque devenue réalité : les représentants des États membres de l’UE ont voté en faveur d’une interdiction de la grenaille de plomb dans les zones humides lors du comité REACH. Pas moins de 18 pays, représentant 90 % de la population de l’UE, ont voté en faveur de l’interdiction.

Ce vote représente la fin d’un long processus. En décembre 2015, la Commission européenne a demandé à l’Agence européenne des produits chimiques – ECHA – de préparer un dossier conformément au règlement européen sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des substances chimiques en vue d’une éventuelle future restriction de l’utilisation de la grenaille de plomb dans les zones humides de l’Union européenne. Le dossier comprenait une évaluation des risques, une analyse des alternatives et une évaluation socio-économique. Sur la base de ces éléments et de preuves scientifiques, la Commission européenne a rédigé un texte pour le règlement européen. Les éléments importants du règlement sont la définition des zones humides (selon la définition de Ramsar, qui inclut les tourbières), une zone tampon de 100 mètres et un délai de mise en œuvre de 24 à 36 mois.

Les risques liés aux munitions au plomb sur la santé des êtres humains et de la faune sauvages sont bien documentés avec des preuves scientifiques. Le remplacement de toutes les munitions au plomb par des alternatives non toxiques facilement disponibles est la seule façon de réduire l’impact. La compréhension de la manière dont le plomb affecte nos espèces sauvages, mais aussi nos écosystèmes, a été au centre de nombreux projets et analyses réalisés au cours des six dernières années, dont beaucoup ont été financés par la fondation MAVA.

Grâce au large soutien des ONG de protection de la nature, des décideurs politiques, de la Commission européenne, des scientifiques et de nombreuses autres personnes, l’accent peut maintenant être mis sur l’utilisation de solutions de remplacement largement disponibles et sur l’élimination de tout plomb dans l’environnement.

La proposition de la Commission européenne pour un règlement européen sur l’interdiction de la grenaille de plomb dans les zones humides sera publiée et présentée au Conseil et au Parlement européen. Le Conseil et le Parlement disposeront d’une période de trois mois pour discuter du règlement et le voter.

En parallèle, la Commission européenne a demandé à l’ECHA d’évaluer l’interdiction potentielle du plomb dans les habitats terrestres autres que les zones humides et dans les plombs de pêche. L’ECHA travaille sur un rapport scientifique et présentera sa conclusion d’ici fin 2020. Il est maintenant temps de célébrer cette victoire en faveur des zones humides, mais aussi de doubler notre énergie et de continuer à lutter pour une interdiction totale du plomb dans tous les habitats.

Par Ivan Ramirez and Willem Van Den Bossche, BirdLife

Article précédent

Retour