Un message d’espoir en provenance de Libye

Les équipes de conservation libyennes de retour sur les plages pour protéger et surveiller les tortues marines

Les activités de conservation des tortues marines en Libye ont été stoppées en 2010 lorsque le conflit a débuté. Cependant, depuis 2017, grâce à un contexte de sécurité plus stable et au soutien de MAVA, les équipes de conservation libyennes ont pu retourner travailler sur les plages.

Almokhtar Saied, coordinateur du programme libyen des tortues de mer, Environment General Authority, déclare : « En 2017, nous avons surveillé environ 200 km de côtes libyennes. Nous n’avons enregistré que 301 nids, ce qui représente moins de la moitié des comptages de 2010, parce que nous n’avons commencé le travail de monitoring qu’en août (ce qui est tard pour la saison de nidification) mais aussi parce que certaines des plages où les tortues de mer nichaient sont maintenant devenues un passage pour les voitures 4X4« .

Bien que le nombre de nids monitorés soit réduit, le fait que des équipes puissent à nouveau travailler sur le terrain et suivre ces espèces menacées dans le contexte actuel est un grand message d’espoir et un succès en soi.

Cette nouvelle encourageante a été partagée en mai 2018 à Monastir, Tunisie, avec les partenaires méditerranéens de MAVA travaillant sur un projet régional de conservation des tortues marines dans la région méditerranéenne.

Toutes les équipes impliquées dans ce projet, y compris l’équipe libyenne, sont maintenant prêtes à commencer à surveiller les tortues marines au niveau méditerranéen d’une manière coordonnée. Pour la première fois également, une étude simultanée sera menée sur la génétique et la température du sable. Cette coordination est cruciale pour comprendre le comportement de reproduction des tortues marines en Méditerranée et identifier clairement les priorités de conservation.

« Cette réunion a été l’une des réunions les plus importantes auxquelles j’ai assisté afin d’établir une vision claire pour tous les partenaires et partager les connaissances. Le travail individuel ne vous mènera pas au succès, l’équipe est la clé pour surmonter toutes les difficultés. Ce travail sur les tortues marines représente pour moi un message naturel qui doit être transmis aux générations futures », déclare Almokhtar Saied.

Plus d’informations :

Le projet régional Conservation des tortues marines dans la région méditerranéenne fait partie du plan d’action de MAVA sur la protection des sites de nidification des tortues marines : lancé en 2017, le projet est coordonné par le Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP). Il est mis en œuvre par sept partenaires dans 13 pays du bassin méditerranéen. L’objectif est de renforcer la protection des sites de nidification des tortues marines dans les zones peu fréquentées et où les efforts de conservation sont limités.

Article précédent

Retour

Prochain article