La dégradation des plages de ponte et les perturbations infligées par les hommes sont les principales menaces impactant la tortue verte et la tortue caouanne en Méditerranée.

La Grèce, la Turquie et Chypre, où se concentrent la plupart des tortues de Méditerranée, ont une longue tradition de surveillance et de protection des sites de ponte, mais ces sites pourraient parfois être mieux gérés.

Le changement climatique transforme les modèles de migration et de reproduction de l’espèce. Les sites de ponte se déplacent vers l’ouest, où la protection des plages de ponte devient un problème croissant.

Agissant à l’aide d’un partenariat, notre objectif est de garantir que les principaux sites de ponte des tortues de mer sont bien gérés, en :

  • Renforçant la coordination et la durabilité du partenariat ;
  • Renforçant les connaissance afin de créer une base pour une bonne conservation ;
  • Assurant une adhésion à long terme en faveur de la conservation des tortues marines;
  • Augmentant la protection des sites.
Caretta caretta, Tunisia (c) CEPF

Géographie

Les principaux sites de ponte sont situés en Grèce, en Turquie, à Chypre. En Méditerranée du sud (Egypte, Libye et Tunisie) se trouvent d’autres zones importantes, mais elles souffrent d’un déficit en termes de connaissances et de protection.

Partenaires

  • Dekamer
  • Medasset
  • MedPAN
  • National Marine Park of Zakynthos
  • RAC/SPA
  • Sea Turtle Research Centre
  • Society for Protection Of Turtles (SPOT)
  • The Sea Turtle Protection Society of Greece (ARCHELON)
  • WWF

Budget 2020-2022

Allocation de la MAVA: EUR 1.2 millions

 

Le budget 2020-2022 est de EUR 1.8 millions

 

Co-financements: EUR 600’000

Contact

Julien Sémelin

Head of Learning & Evaluation,Manager, Bassin méditerranéen

Pour en savoir plus

Retour au filtre