C’était un rêve impossible lorsque j’étais enfant, alors j’ai dû le faire par étapes. Si vous voulez être comme le commandant Cousteau, alors il faut se préparer. Mon père m’avait donné 200 dinars pour m’acheter un téléphone, mais je les ai dépensés pour apprendre à plonger ! Aujourd’hui, je suis très heureux de faire ce travail.

(c) RAC SPA

Des mondes inconnus

En tant que responsable de projet au sein de l’équipe MedKey Habitats pour le Centre d’activités régional pour les aires spécialement protégées (CAR/ASP) des Nations Unies, Yassine Ramzi Sghaier soutient la mise en œuvre du Protocole sur la biodiversité de la Convention de Barcelone sur la protection de la principale biodiversité marine et côtière méditerranéenne.

Au sein du CAR/ASP depuis 2010, et responsable aujourd’hui de son projet MedKey Habitats 2II, Yassine cartographie les herbiers marins et habitats coralligènes inconnus mais essentiels dans la région est et sud de la Méditerranée. Les nouvelles données de son équipe soulignent les efforts de l’Algérie, de Chypre, de Malte, du Maroc, de la Tunisie et de la Turquie pour créer des aires marines protégées.

Certaines zones de la Libye et de l’Algérie sont encore entièrement vierges. Cela ressemble à la Méditerranée d’il y a 2000 ans. J’ai trouvé un corail rouge à seulement 15 mètres de profondeur. J’étais entouré de tortues et d’un mérou ! Nous n’avons pas toutes les couleurs de la Mer Rouge, mais la diversité est plus grande.

Une petite mer, de grandes idées

La Méditerranée est une mer relativement petite, et ce qui se passe à un point affecte l’ensemble de l’étendue d’eau. Il faut donc adopter une approche régionale pour protéger les « points chauds » restants. La création d’une seule aire marine protégée efficace peut prendre plusieurs années de travail pénible, mais c’est un processus dans lequel Yassin et le CAR/ASP se sont spécialisés.

Dépassant les barrières culturelles et linguistiques, l’organisation permet aux pays de prendre leurs propres décisions sur la conservation en fournissant des informations, des formateurs experts et en facilitant le dialogue plutôt qu’en essayant de vendre une solution déjà prête.

(c) RAC SPA

Notre Grand Bleu est une nouvelle ONG qui a un fort impact dans les îles Kuriat – le dernier endroit où les tortues caouannes viennent pondre dans la région ouest de la Méditerranée. Son approche de cogestion avec le secteur public est unique – et il nous faut la reproduire dans toute la région.

Voir plus

RAC/SPA 30 Years Anniversary from SPA/RAC on Vimeo.

Concilier pêche et biodiversité

Le travail de Yassine avec le CAR/ASP est bien représentatif de l’approche de nos partenaires concernant la conservation marine en Méditerranée – trouver des partenaires parmi les gouvernements et la société civile, et les aider à prendre des décisions sages qui réconcilient le besoin de la société en ressources avec la santé des écosystèmes. Découvrez-en davantage sur le plan d’action de la MAVA traitant de ce sujet.

    Retour au filtre