J’étais attirée par l’idée d’être une avocate partant en croisade, mais changer les choses à l’intérieur du gouvernement était trop lent. Je suis donc partie diriger une ONG locale, puis j’ai fini par mener campagne avec Greenpeace sur les forêts, le climat et le désarmement nucléaire.

(c) shutterstock

Inverser la tendance

Le ‘Plastic Solution Fund’, une collaboration en plein essor de bailleurs internationaux qui vise à inverser la tendance sur la pollution plastique dans les océans, les cours d’eau, sur terre et dans l’air, soutient des projets visant à réduire les emballages et la production de plastiques à usage unique en Asie, en Europe et aux États-Unis.

Oeuvrant à la promotion d’un activisme de terrain, ainsi que de changements dans les entreprises et les politiques, le fonds soutient des projets axés sur la transformation en amont de l’économie plastique, en rendant publics les noms des entreprises responsables de la pollution et des déchets plastiques, et mobilise collectivement pour renforcer la Stratégie de l’UE en faveur de l’économie circulaire.

Nous proposons une plateforme de confiance pour un nouvel investissement philanthropique dans la prévention de la pollution plastique. Rassembler des bailleurs permet de créer un impact collectif, de développer des opinions et des connaissances, et de poursuivre une stratégie commune pour changer le système dans la chaîne de l’offre de plastiques.

Changer le récit et forcer le changement

Une classe moyenne naissante et la consommation croissante dans des pays comme l’Inde – et surtout le boom dans les emballages en portions individuelles – sont un défi à relever, mais aussi une occasion unique. Il est essentiel de renforcer la société civile, de développer des alternatives et de changer le récit autour des plastiques – les présenter comme précieux (plutôt que jetables), et comme une pollution dont les producteurs plutôt que les municipalités et les consommateurs sont responsables.

(c) shutterstock

Je crois au pouvoir du peuple. Nous pouvons créer un monde sans pollution plastique mais nous nous adressons à certains des intérêts les plus puissants sur terre, donc nous devons forcer le changement car il n’aura pas lieu tout seul. Le refus de la Chine d’accepter davantage de déchets provenant d’Europe est une occasion de développer un mouvement mondial solide contre la pollution plastique.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon dont Nicky et le ‘Plastic Solutions Fund’ travaillent avec la MAVA pour réaliser le Plan d’action Reconcevoir le plastique.

    Retour au filtre