La MAVA, Fondation pour la Nature, est une fondation privée de droit suisse et régie par ses statuts et le Code civil suisse.

 

Le principal rôle du Conseil est de définir notre mission et notre stratégie, de superviser leur mise en œuvre et de veiller à ce que la Fondation gère ses finances et opère conformément aux meilleures pratiques.

 

Le Conseil de la Fondation compte actuellement 10 membres. André Hoffmann assure le poste de Président du Conseil de la Fondation depuis juin 2010. Les membres de la famille de Luc Hoffmann – descendants directs ou leurs conjoints – doivent en tout temps représenter la majorité.

 

Le mandat des membres du Conseil de la Fondation est de trois ans, renouvelable deux fois. Cette limitation n’est cependant pas applicable aux membres de la famille de Luc Hoffmann. Siéger au Conseil est une activité bénévole et non rémunérée.

André Hoffmann

Président

André Hoffmann grandit en France, au coeur de la nature camarguaise. Il suit des études d’économie à l’université de Saint-Gall, en Suisse, et obtient un Master of Business Administration de l’INSEAD. En 1983, il passe du rôle de membre du Conseil de la Fondation Tour du Valat à celui de Directeur administratif de la Station biologique de la Tour du Valat, en Camargue. En 1985, il rejoint James Capel and Co. Corporate Finance Ltd à Londres, en tant que collaborateur dans le département d’Europe continentale, pour assumer ensuite la fonction de Directeur des fusions et acquisitions européennes. En 1991, il entre pour trois ans chez Nestlé UK à Londres, avant d’établir un Family Office actif dans la gestion de patrimoine et les mandats d’administrateur. Il est Vice-président de Roche Holdings et Président de Massellaz SA. Il fait en outre partie du conseil d’administration des entreprises suivantes : Amazentis SA, Genentech Inc., Inovalon Inc. et SYSTEMIQ Ltd. André Hoffmann siège également au Conseil d’administration des organismes caritatifs suivants : Fondation ProValat et Paul Sacher Stiftung. Dans le cadre de ses activités de conservation, il préside la MAVA et la Fondation Tour du Valat.

Frederic Hoffmann

Membre

Fréderic Hoffmann est actuellement basé à Londres, où il se consacre à la durabilité urbaine et aux nouveaux modèles alimentaires. Il est titulaire d’un master en Politique et réglementation environnementale de la London School of Economics et d’une licence en Géographie et études internationales en développement de l’université McGill, à Montréal. Ses domaines d’intérêt et ses précédentes recherches portent sur les politiques d’agriculture urbaine, l'évaluation des programmes d’afforestation dans le nord de la Chine, l’expansion portuaire et la dégradation des mangroves aux alentours du Canal de Panama, entre autres. Très intéressé par l’environnement, Fréderic a effectué des stages ou fait du volontariat au sein de différentes organisations environnementales (RSPB, WWF International, WWF-Canada, Tour du Valat). Grand sportif, Fréderic aime les activités de plein air, voyager et faire du jardinage.

Maja Hoffmann

Membre

Maja Hoffmann passe sa jeunesse en Camargue. Collectionneuse d’art contemporain, elle soutient et produit aujourd’hui des créations artistiques internationales, des films, des publications et des projets environnementaux. Elle a créé la Fondation LUMA, qui vise à lancer et produire des projets artistiques et culturels dans le monde entier. Cette fondation soutient des institutions engagées dans l’art contemporain comme les Kunsthalle de Zurich et de Bâle, et a financé des initiatives et des expositions organisées par le Fotomuseum à Winterthur, le Palais de Tokyo à Paris, la Biennale de Venise, Artangel et la Serpentine Gallery à Londres. La LUMA est aussi impliquée dans le projet d’un des plus grands sites culturels d’Europe – le Parc des Ateliers à Arles. Maja Hoffmann est l’une des fondatrices de l’Association pour le cheval de Przewalski : TAKH, dont le but premier est de réintroduire cette espèce de cheval en Mongolie et d’encourager la coopération avec les éleveurs nomades locaux.

Rosalie Hoffmann

Membre

Rosalie Hoffmann détient une licence en géographie et économie de l'université d'Exeter au Royaume-Uni. Elle a d'abord travaillé pour une société de capital-risque avant de se tourner vers l'enseignement et les relations publiques. Elle a siégé aux conseils de plusieurs organisations à but non lucratif, y compris la Fondation MAVA et l'Ecole Internationale de Lausanne. Elle est co-fondatrice de la Fondation Hoffmann qui soutient des projets liés à l'éducation et la culture. Ses intérêts comprennent le milieu naturel, les voyages, ainsi que que les jardins et les activités agricoles, la culture et la famille.

Jonathan Knowles

Membre

De 1997 à 2009, Jonathan Knowles est responsable du groupe Recherche et membre du Comité exécutif de Roche. Avant cela, il a été pendant 10 ans Directeur du Glaxo Institute à Genève et responsable de Recherche pour l’Europe à Glaxo Wellcome. Élève de la Magdalen College School à Oxford, il obtient une licence en écologie moléculaire avec mention très bien de l’université d’East Anglia à Norwich, Angleterre. Il obtient son doctorat sur la génétique des mitochondries à l’université d’Édimbourg, en Écosse. Il est titulaire de la chaire émérite de Médecine personnalisée à l’Institut finlandais de médecine moléculaire de l’Université d’Helsinki, est professeur émérite à l’EPFL, Suisse, et occupe également une chaire de professeur invité à l’université d’Oxford. Il est président d’Immunocore Ltd, une importante entreprise de biotechnologies basée au Royaume-Uni, spécialisée dans le cancer et les maladies contagieuses. Il siège en outre au conseil consultatif scientifique international de plusieurs organisations publiques, et est directeur non-exécutif de plusieurs entreprises de biotechnologies en Europe et aux États-Unis. Il s’intéresse depuis toujours à l’écologie et a tout particulièrement à cœur de contribuer à la préservation de la biodiversité dans les milieux aquatiques et de montagne.

Vera Michalski-Hoffmann

Membre

Vera Michalski-Hoffmann passe une grande partie de sa jeunesse en Camargue. Éditrice, elle s’est investie à promouvoir la littérature en créant en 1986 un groupe éditorial – Libella – avec son mari, aujourd’hui décédé. De nombreux auteurs ont été traduits en français et en polonais dans les maisons d’édition Noir sur Blanc, Buchet- Chastel, Phébus et Wydawnictwo Literackie. En 2004, Vera Michalski fonde la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature avec pour mission de promouvoir l’écriture et d’apporter un soutien aux écrivains. Vera Michalski-Hoffmann est l’un des membres fondateurs de la Fondation Tour du Valat.

Mike Moser

Membre

Inspiré par Luc Hoffmann alors qu’il effectuait son doctorat en Camargue, Mike a dédié sa passion et sa carrière à la conservation. Il a occupé le poste de directeur de Wetlands International pendant dix ans. Guidé par son envie de retourner sur le terrain, il a depuis 1999 soutenu différentes initiatives de conservation à l’échelle du paysage (zones humides, côtières et forêts) en Asie, au Moyen-Orient, en Méditerranée et en Afrique de l’Ouest, pour le compte du Programme des Nations Unies pour le Développement, de diverses ONG internationales, conventions et autres. Mike a siégé aux conseils des organisations suivantes au Royaume-Uni : English Nature, RSPB, Wildfowl and Wetlands Trust et Devon Wildlife Trust ; la Fondation de la Tour du Valat en France, ainsi qu’au Conseil scientifique de la Convention sur les espèces migratrices. Pendant sept ans, il a présidé la première réserve de biosphère moderne de l’UNESCO au Royaume-Uni. Lors de son temps libre, Mike gère une ferme ainsi qu’un site naturel au sud-ouest de l’Angleterre, où il habite.

Hubert du Plessix

Trésorier

Juriste de formation, la carrière d’Hubert du Plessix dans le secteur bancaire l’a conduit à Genève, Londres et Zurich. Spécialiste de la gestion de patrimoine institutionnel, il siège au conseil de plusieurs fonds de pension. Il occupe actuellement le poste de Directeur des investissements et de la logistique et fait partie de l’équipe de direction de Rolex S.A., à Genève. Passionné d’ornithologie depuis toujours, il collabore à de nombreux projets de recherche en Suisse et à l’étranger, tout en participant à divers projets en faveur des zones humides. Hubert est Président de la Fondation Phragmites, un organisme de conservation des zones humides basé dans le canton de Vaud, en Suisse, qu’il a fondé en 2008.

Jean-Philippe Rochat

Membre

Jean-Philippe Rochat, avocat, est partenaire de l’étude Kellerhals Carrard, à Lausanne, où il s’est spécialisé dans le droit commercial et le droit des sociétés. Il conseille régulièrement des entreprises publiques et privées dans le domaine du droit des sociétés. Il participe également à des procédures arbitrales internationales de nature commerciale. Jean-Philippe Rochat est membre du conseil d’administration et président de plusieurs sociétés et fondations suisses et étrangères. Profondément attaché au milieu montagnard, Jean-Philippe est un passionné de montagne et coopère avec différents projets liés au développement durable de ces régions.

Ibrahim Thiaw

Membre

Ibrahim Thiaw a pris ses fonctions en août 2013 comme Directeur exécutif adjoint pour le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) suite à sa nomination par le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon. Ibrahim joue un rôle clé dans la mise en œuvre du mandat, la stratégie à moyen terme et le programme de travail du PNUE. Il aide également à catalyser l’engagement politique du PNUE avec les processus gouvernementaux et intergouvernementaux au cours des premières et futures sessions de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement. Le rôle d’Ibrahim comprend également le développement de la performance interne en cours et de l’agenda de la réforme. Avant sa prise de fonction, Ibrahim était Directeur de la Division de mise en œuvre de la politique environnementale au PNUE. Avant de rejoindre le PNUE en 2007, il a travaillé comme Directeur régional de l’UICN pour l’Afrique de l’Ouest et plus tard comme Directeur général par intérim de l’UICN. Ibrahim a commencé sa carrière au ministère du Développement rural de Mauritanie et est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en foresterie et techniques de produits forestiers.