Les cours d’eau en Europe menacés par les barrages

Le partenaire de la MAVA EuroNatur, en collaboration avec ses organisations partenaires Riverwatch, WWF and Geota, a commandé une nouvelle étude qui révèle l’ampleur de la frénésie hydroélectrique en Europe. Cette étude est un premier inventaire des centrales hydroélectriques existantes et en projet en Europe, et montre l’immense pression exercée sur les cours d’eau de tout le continent. Outre les 21 387 centrales hydroélectriques existantes, 8 785 autres sont prévues, principalement dans les Alpes et les Balkans.

« Le plus grand nombre de centrales hydroélectriques – plus de 3 000 – est prévu dans les Balkans. La plupart de ces cours d’eau sont encore intacts, certains même intouchés. Ils constituent un trésor européen que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre. Nous demandons instamment à l’Union européenne de tenir compte de ces développements dans les négociations d’adhésion et d’insister sur le respect de la législation en matière de protection de la nature. Dans les Balkans, les investissements dans l’hydroélectricité sont excessifs, alors que le potentiel de l’énergie solaire – une source d’énergie véritablement renouvelable – reste largement inexploité « , déclare Gabriel Schwaderer, directeur exécutif d’EuroNatur.

Les barrages hydroélectriques détruisent les cours d’eau et leurs alentours et contribuent de manière substantielle à la perte de biodiversité. Ils interrompent le débit naturel des cours d’eau, bloquent la migration des poissons – affectant les stocks de poissons et la survie des espèces menacées – et interceptent les sédiments qui protègent les berges et les deltas des inondations et de l’élévation du niveau de la mer. En outre, les communautés locales souffrent du manque d’eau.

Vous pouvez télécharger ici le RAPPORT COMPLET et le SOMMAIRE

Cliquez ici pour plus d’informations sur la campagne „Save the Blue Heart of Europe

Article précédent

Retour

Prochain article