Amélioration du statut d’aire protégée de la région des Lacs Prespa et Ohrid

Le mois dernier, le lac d’Ohrid, le plus ancien et l’un des plus riches en biodiversité d’Europe, a été reconnu comme site du patrimoine mondial dans son intégralité.  Le 5 juillet 2019, le Comité du patrimoine mondial a approuvé l’extension du site transfrontalier du patrimoine naturel et culturel de la région d’Ohrid (Albanie/ Macédoine du Nord). La partie du lac Ohrid située dans le nord de la Macédoine et son arrière-pays, y compris la ville d’Ohrid, est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1979. Avec cette extension, le site englobe désormais le nord-ouest albanais, une partie du lac Ohrid, la petite péninsule de Lin et la bande de terre le long du littoral qui relie la péninsule à la frontière macédonienne. Phénomène naturel par excellence, le lac abrite de nombreuses espèces endémiques de faune et de flore d’eau douce datant de l’ère tertiaire.

Cette excelellente nouvelle s’ajoute à la récente entrée en vigueur de l’Accord international sur la protection et le développement durable de la zone du parc Prespa (Accord sur le parc Prespa), ouvrant ainsi la voie à une nouvelle ère pour le parc transfrontalier Prespa. En vertu de cet accord, les trois États (Albanie, Grèce et Macédoine du Nord) sont juridiquement tenus d’établir des structures permanentes de collaboration afin d’élaborer une stratégie commune et de mettre en œuvre des mesures de protection de l’environnement naturel et des activités humaines dans la région telles que l’agriculture, la pêche, le tourisme et le développement des infrastructures. De même, cet accord donne la priorité à des questions d’une importance capitale telles que la gestion de l’eau.

Plus d’informations sur les lacs de Prespa dans la vidéo ci-dessous:

Article précédent

Retour

Prochain article